Travailler au rythme des astres

Christian Haegelin au milieu des cuves du domaine familial.
Christian Haegelin au milieu des cuves du domaine familial.
A-  |  A+
Accès au contenu enrichi :Vidéo
Vient un moment où le viticulteur devient vigneron. C’est l’âge de l’indépendance. Bernard Haegelin, dont l’exploitation porte le nom, décide en 1976 de mettre en bouteille sa production.

Orschwihr est entouré de coteaux bien exposés, surtout au Bollenberg et au Pfingstberg, ces derniers ayant contribué à la richesse viticole de la commune. Chez les Haegelin, c’est le premier fils Christian qui reprendra l’exploitation en 1992. Il sera rejoint en 1998 par son frère Michel. Aujourd’hui, la maison possède plus de 10 hectares de vignes cultivées depuis 2005 selon les règles de la biodynamie. Une pratique qui se réfère à un calendrier des semis basé sur le rythme des astres et de la lune.

Les préparations biodynamiques se composent en majorité de bouse de vache transformée et destinée au sol et à la plante. Cela contribue à structurer le sol de manière décisive en favorisant l’activité microbienne, la formation d’humus, la gestion de l’eau et la croissance des racines. La silice de corne, élaborée par une longue maturation de poudre de silice dans une corne de vache, est essentielle pour la partie aérienne des plantes, leur développement et leur résistance aux maladies.

Quant aux traitements de la vigne contre les maladies et les organismes nuisibles, ce sont des produits tels que le souffre ou le cuivre, associés à des tisanes d’ortie, d’osier, de prêle, d’achillée mille feuilles, de camomille et de pissenlit, qui sont mises à contribution. Des préparations aux accents de recettes de grand-mère qui n’en demeurent pas moins efficaces.


Vidéo


Focus

Sorcières bien aimées

Haegelin Une colline insolite culminant à 350 mètres qui bénéficie d’une exposition rare en Alsace. C’est le Bollenberg, qui s’adapte merveilleusement aux cépages alsaciens. Le terroir produit des vins d’une typicité exceptionnelle.
Le lieu est magique. Il y pousse de superbes orchidées. Des légendes circulent autour de la chapelle Sainte-Croix qui domine le paysage. Surnommée « chapelle des sorcières », elle serait le lieu d’étranges apparitions, comme cela se produit autour de tout village alsacien qui se respecte.
L’autre chapelle à ne pas manquer se situe aux portes d’Orschwihr. Elle porte le nom de Saint-Wolfgang, patron des bûcherons. En saison des vendanges, on la trouve bordée de champs de vigne comme un joyau de pierre dans un écrin de verdure.

Contact :
Tél. : 03 89 76 14 62
www.haegelin.fr