Un Seigneur de pierre posté en altitude

Chateau_de_Haut-Andlau_view_from_Mittelbergheim
A-  |  A+
Accès au contenu enrichi :Diaporama
C’est un de ces fiers témoins de l’architecture militaire alsacienne de montagne qui ont traversé les siècles. Légué par l'une des plus anciennes familles à avoir régné sur la région, le château du Haut-Andlau vous invite à une balade inspirée parmi des pierres ayant résisté aux ravages de l’histoire.

Ils sont nombreux, ces ouvrages fortifiés, bâtis en altitude, entre les 12e et 14e siècles. Dans les Vosges alsaciennes. Le « Dictionnaire des châteaux de l’Alsace médiévale » en répertorie pas moins de 169 en montagne !

La château du Haut-Andlau se tient perché à 451 mètres sur une éminence granitique, dressée au-dessus des vallées d’Andlau et de la Kirnek. Le promeneur qui s’aventure à ses pieds est très vite frappé par la présence de deux donjons circulaires installés de part et d’autre d’un corps de logis tout en longueur. Cette originalité distingue la fortification de tous les autres châteaux rhénans dotés au centre d’une tour unique.

En Alsace, comme dans d’autres régions germaniques, le donjon ne sert que des desseins militaires (observation, refuge) et n’est jamais dédié à l’habitation. Nommé, en alsacien, « grosser Turm » ou « dicker Turm », il n’est pas pourvu d’une porte au niveau du sol. On y accède seulement, à une dizaine de mètres de hauteur, par une passerelle. Au besoin, la porte pouvait être enlevée.

Contrairement à beaucoup de châteaux forts alsaciens construits en grès, celui d’Andlau est bâti en granit exploité sur place, sur le site du « Silberberg » (« mont d’argent »).

La construction du château aurait eu lieu entre 1250 et 1264 à l’initiative d’Eberhard d‘Andlau. Chevaliers du Saint-Empire romain germanique, les d’Andlau ont constitué l’une des plus anciennes familles à avoir marqué l’histoire de l’Alsace. On ne manquera pas la visite, juste en face, du château du Spesbourg, ayant appartenu à la même lignée.


Diaporama


Focus

Recommandé aux juniors

Les petits gabarits apprécieront une joyeuse petite balade qui démarre à la maison forestière Hungerplatz. Le château est distant de seulement 1 500 mètres. Le sentier plat et ombragé se déroule sans trop d’efforts sous les pieds des marmots. Une fois sur place, on les gardera à l’œil car certains remparts se prêtent facilement à l’escalade. Attention danger, on ne plaisante pas avec la sécurité ! Leur proposer plutôt un pique-nique sur les tables installées à deux pas du parking.