Un pur joyau à Ottmarsheim

ENTETE-ottmarsheim-e݁glise-ok-red
A-  |  A+
Étape majeure de la Route Romane d’Alsace, l’abbatiale Saints-Pierre-et-Paul d’Ottmarsheim est un monument unique en France. L’église, datée du 11e siècle, est le plus ancien bâtiment de la région encore visible dans son état originel. Tour du propriétaire.

Le monument se distingue, au premier regard, par son plan centré octogonal. C’est en réalité une copie de la chapelle palatine de Charlemagne à Aix-la-Chapelle, considérée comme la plus belle église de la chrétienté.

Pur joyau d’architecture romane, il fut bâti entre les années 1030 et 1040 par le comte Rodolphe d’Altenbourg, membre fondateur de la dynastie des Habsbourg. L’édifice se distingue par une touche chromatique tout en légèreté avec ses pierres calcaires de couleur claire ornées de fresques.

L’abbatiale, consacrée en 1049 par le pape alsacien Léon IX, fut dédiée à la Sainte Vierge puis elle abritera un couvent de bénédictines.

La suite de son histoire sera formée d’une succession de hauts et de bas et elle sera victime, durant le Moyen Age, de pillages et d’incendies. La période d’accalmie viendra au 16e siècle avec la construction d’une chapelle et de nouveaux bâtiments. L’abbatiale, miraculeusement épargnée lors des combats de la Seconde Guerre mondiale, tient toujours bon lors de la libération du village le 9 février 1945. Puis l’infortune se rappelle au mauvais souvenir de l’église avec, dans la nuit du 27 au 28 février 1991, un violent incendie qui endommage l’intérieur du monument et ses fresques, détruisant les superbes orgues baroques datant de 1726. La restauration de l’abbatiale prendra plusieurs années. Un nouvel orgue avec un buffet d’inspiration baroque est inauguré en 2000, après l’installation de nouvelles cloches fondues à Karlsruhe.

L’aventure fut périlleuse mais le superbe édifice est toujours là, entouré par les noyers centenaires du parc de l’abbatiale.

Nous contacter

Tél. : 03 89 26 27 57

En savoir +


Focus

Planant !

Au premier étage, le chœur dédié à saint Pierre concentre des fresques admirables. Sur la voûte se tient saint Pierre assis sur un trône. Des anges en lévitation le couronnent de la tiare pontificale. Tout autour, c’est le ballet des symboles des quatre évangélistes. Les fresques remontant au 15e siècle furent découvertes en 1903 lorsque l’architecte Wolf fit décaper les murs. Elles représentent également un Jugement dernier, des épisodes de la vie du saint, les membres de la famille de Rodolphe d’Altenbourg, la messe du pape Grégoire…